Compteur des hésitations

QUAND VOUS ÊTES LE COMPTEUR DES HESITATIONS

 

Objectifs pédagogiques :

Objectif 1 : Développez votre capacité d’écoute active

 

Une mission principale : comptabiliser les hésitations, sons ou mots « béquilles », qui parasitent le discours :

Le but du compteur des hésitations est de noter tous les « euh » et toutes sortes d'hésitations employées par les personnes qui interviennent durant la réunion.Il peut y avoir des répétitions de mots ou d'expressions tels que « Donc » « Voilà », des silences ou du bafouillage. Cela doit être également rapporté.

Une difficulté

Un rôle un peu à contre-courant de la philosophie Toastmasters : il faut compter ce qui ne va pas et non mettre en exergue ce qui est bien.

Avant la réunion

· Préparez une brève explication de votre rôle, surtout pour le bénéfice des invités : expliquer la mission dévolue au rôle et le sens que cela a (aider à fluidifier le discours, à en augmenter l’effet et la portée, à le rendre finalement plus efficace).

A l'arrivée à la salle

· Faites une liste de tous ceux qui sont présents.

Pendant la réunion

· Tout au long de la réunion, écoutez afin de repérer et de noter les hésitations et les « euh ». Comptez-en le nombre en prenant note du nom des « fautifs ».

· Lorsque l'évaluateur général vous le demandera, levez-vous et allez faire votre rapport, en commençant par l’explication de votre rôle si ceci n’a pas déjà été fait.

. N’oubliez pas que votre temps de parole est limité à 1 ou 2 minutes, en début de réunion et à 3 minutes en fin de réunion, ce qui est très court.

Un dernier conseil : visionner cette vidéo sur la chaine DearFellowToastmasters de Patrice Udekwe, un membre du club FRDS :  https://www.youtube.com/watch?v=S7uzIF08OnM